Apprendre l’anglais rapidement : mythe ou réalité ?

apprendre l'anglais rapidement

Est-il possible d’apprendre l’anglais rapidement en 3 mois ou moins comme la plupart des méthodes l’affirme ? Voici mon avis sur cette question récurrente.

Avant toute chose, je tiens à préciser que la difficulté d’apprentissage d’une langue dépend avant tout de notre langue natale. En effet, il nous sera beaucoup plus simple d’apprendre des langues latines comme l’espagnol, le portugais, l’italien voire le roumain que le chinois. L’anglais, bien que langue germanique, peut tout aussi bien être assimilée facilement par un francophone. Cet article a pour but de savoir s’il est réellement possible d’apprendre rapidement l’anglais comme nous l’entendons souvent. Lisez bien l’article jusqu’au bout car j’y partage bien plus que la simple réponse à cette question. Je vous souhaite une excellente lecture !

Apprendre l’anglais rapidement est difficile

Depuis quelques années déjà, il est très courant de voir sur Internet des personnes qui nous promettent qu’il est possible d’apprendre l’anglais en seulement trois mois. Je tiens à apporter une petite précision sur cette croyance populaire. Il est en effet tout à fait possible d’apprendre une langue rapidement. Toutefois, trois mois est une période très courte pour assimiler les informations les plus importantes qui nous permettent de nous exprimer couramment.

Il me paraît donc nécessaire de préciser qu’il faudra bien plus que trois mois pour véritablement apprendre l’anglais. Mon but n’est pas de décourager ceux qui commencent mais de les confronter à la réalité et de leur expliquer qu’apprendre l’anglais exige énormément de rigueur et d’autodiscipline. Il existe néanmoins de nombreuses techniques peu exploitées qui vous permettront de booster votre apprentissage et d’atteindre un très bon niveau en seulement trois mois. J’insiste juste sur le fait que ces trois mois ne seront pas toujours de tout repos…

Apprendre l’anglais rapidement est possible

Je suis persuadé que l’apprentissage d’une langue ne doit pas être quelque chose de difficile. C’est un peu contradictoire avec ce que j’ai dit au début de cet article. Pourtant, force est de constater qu’il existe de nombreuses techniques qui vous permettent d’optimiser votre apprentissage et donc de l’accélérer.

L’Efficacité

Je l’ai déjà évoqué dans un précédent article. Si vous utilisez une méthode qui ne vous convient pas, vos progrès seront réduits à néant. Vous avez pour cela besoin de déterminer les outils qui vous seront nécessaires pour apprendre l’anglais dans les meilleures conditions possibles. Pour ne pas tomber dans les pièges récurrents, je vous recommande de lire Les 5 erreurs à ne pas commettre en apprenant l’anglais. Il s’agit du tout premier article du blog dans lequel j’évoque cinq erreurs qui freinent très souvent notre apprentissage.

L’intérêt

C’est aussi une notion que j’ai déjà évoquée et qui consiste simplement à choisir le support d’apprentissage qui nous intéresse le plus. Il est primordial de choisir ses ressources en fonction de ses passions. Si vous commencez par utiliser des ressources ennuyantes qui ne vous intéressent absolument pas, vous perdrez tout intérêt pour apprendre l’anglais et abandonnerez en cours de route, c’est certain. Si par exemple, vous n’avez aucun intérêt pour la politique, vous ne ferez aucun progrès en écoutant les rubriques sur l’actualité politique du Royaume-Uni. On vous a peut-être déjà conseillé d’écouter la radio régulièrement ou des programmes télévisés de la BBC afin de vous tenir informé sur l’actualité du Royaume-Uni. Ce conseil ne sera malheureusement d’aucune utilité pour tous ceux qui ne s’intéressent pas naturellement à l’actualité en général. Si les ressources ne vous conviennent pas alors trouvez-en d’autres.

Vous devez d’abord vous poser la question suivante. Est-ce que les ressources que j’utilise actuellement me conviendront toujours dans quelques mois ? Si la réponse est oui alors poursuivez avec ces mêmes ressources. En revanche, si la réponse est non, changez-les immédiatement car vous perdrez votre temps en les utilisant. Votre objectif est d’apprendre l’anglais rapidement, ne l’oubliez pas.

L’efficacité

Avoir la bonne méthode et utiliser des ressources en fonction de vos centres d’intérêts est une excellente chose. L’efficacité reste malgré tout le mot d’ordre pour progresser. La meilleure façon d’être efficace est de planifier à l’avance le temps que vous allez consacrer à apprendre l’anglais durant votre semaine. Il est tout à fait possible pour certains de s’exprimer convenablement en trois mois. Vous ne le parlerez évidemment pas entièrement mais la perfection n’est pas l’objectif recherché.

Il sera par contre impossible d’arriver à ce stade si vous n’avez pas fixé à l’avance vos priorités. C’est pourquoi il est important d’ouvrir un document Word ou Excel et de créer un tableau de votre emploi du temps. Il sera alors beaucoup plus difficile de procrastiner et bien plus simple de s’en tenir à son planning. N’oubliez surtout pas de l’imprimer et de l’afficher quelque part dans un endroit où vous le verrez fréquemment.

Les 100 mots les plus utilisés pour apprendre l’anglais rapidement

Afin de partager des ressources beaucoup plus concrètes, je vais vous lister les cent mots les plus utilisés en anglais. Ces 100 mots sont tirés du dictionnaire en ligne d’Oxford qui recense les mots les plus couramment utilisés en anglais. La plupart de ces 100 mots permettent d’en constituer bien plus encore grâce à leur racine. Ils réuniraient à eux seuls 50 % du corpus d’Oxford et par conséquent les 50 % des mots anglais les plus utilisés. L’écart se creuse bien plus ensuite car 1000 mots au total représentent 75 % du corpus, 7000 mots 90 %, 50000 mots 95 % et 1000000 de mots 99 %. Il est donc bien plus utile et rapide de connaître ces 100 mots anglais qui reviennent constamment.

Voici la liste des 100 mots classés par ordre de fréquence :

apprendre l'anglais rapidement

Mon objectif ici est de vous faire prendre conscience qu’il est possible de découper une langue de la sorte. Le corpus d’Oxford en est la preuve et va beaucoup plus loin dans sa démonstration. Je consacrerai probablement un article plus technique et approfondi sur le sujet. Les mots listés ci-dessus sont représentés sous leur forme de base. En partant de leur forme de base, il est parfois possible de créer d’autres mots. D’où l’importance de cette liste. Les 10 mots the, be, to, of, and, a, in, that, have, I représentent à eux seuls 25 % du corpus. Ainsi, des petits mots assimilables très facilement vous permettront d’apprendre l’anglais rapidement. Entraînez-vous à les identifier et à les mémoriser car ils formeront la première base de vos connaissances en anglais. Enfin, gardez en tête que les ressources simples sont celles dont vous aurez le plus besoin.

Enregistrer